EDITO Janvier 2020

SAINTE & BIENHEUREUSE ANNEE 2020 !

 

Ce dimanche nous fêtons le baptême de Jésus, qui clôt le temps liturgique de Noël : lundi prochain, retour de la couleur liturgique verte du temps ordinaire de l’Eglise.

Retour à l’ordinaire… de la vie chrétienne ; est-ce à dire que tout recommence, comme avant, dans un cycle de l’éternel retour de nos habitudes, de nos préoccupations, de nos excès, de nos manques, touchés que nous sommes par le péché et le confort tiède de notre vie qui de toute façon, vaut ce qu’elle vaut, et qui ne changera pas : vous pensez, à mon âge ! Alors, Noël n’a pas été vraiment Noël, pour nous, pour moi, si l’état d’esprit est celui-là.

Dieu est Esprit ; Saint-Jean nous le répète à longueur d’évangile ; Jésus-Christ est venu sur Terre pour nous donner l’Esprit, l’Esprit Saint, l’Esprit de Vérité, le Consolateur, notre Avocat & Défenseur : « Je m’en vais maintenant auprès de Celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande : “Où vas-tu ?” Mais, parce que je vous dis cela, la tristesse remplit votre cœur. Pourtant, je vous dis la vérité : il vaut mieux pour vous que je m’en aille, car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai. »
Jean 16, 5-7

C’est cela Noël ; c’est cela le cadeau de Dieu le Père à Noël : Il nous a donné son Fils, Jésus-Christ ; pour nous sauver, du mal, en allant jusqu’au bout du mal qui ronge l’humanité, jusqu’à la croix, et la mort sur la croix ; et le Père l’a ressuscité, l’a glorifié, devant l’abandon, la confiance et l’obéissance amoureuse du Fils à son Père : c’est cela « Dieu est Amour », un Fils qui fait confiance au projet du Père pour l’humanité, un Père qui met au centre – au cœur – de l’Histoire Sainte son Fils ; et cela n’est possible que par l’Esprit Saint, cette communion d’âme et de cœur entre les Personnes Divines ; parce que Dieu est Esprit.

Le cadeau de Dieu le Père à Noël, c’est son Fils, Jésus-Christ ; qui est venu pour une mission, celle de nous faire un cadeau lui aussi : le don de l’Esprit Saint à la Pentecôte ; pour nous changer, de cœur et d’esprit ; pour changer notre état d’esprit ; cet Esprit Saint que nous avons reçu à notre baptême. Nous fêtons ce dimanche le baptême de Jésus : Que faisons-nous de notre baptême ? Que faisons-nous de notre propre histoire sainte ? Parce que le baptême, c’est Dieu qui nous appelle à faire de nos vies une histoire sainte, une histoire bienheureuse, à naître toujours de nouveau à la vie de l’Esprit Saint qui est en nous.

Alors, vivre une sainte et bienheureuse année 2020 pour chacun d’entre nous signifie marcher à la suite du Christ dans cette confiance, cet abandon et cette obéissance amoureuse au Père, qui nous a parlé par le Fils, dans l’Esprit Saint ; et Dieu parle encore, agit aujourd’hui, dans nos vies, par l’Esprit Saint ; Dieu est Vivant ! L’Esprit Saint agit, et c’est ainsi que nous avançons, pas à pas, vers la sainteté et la béatitude : en écoutant avec son cœur, en comprenant avec sa raison, en agissant avec son désir, et en parlant avec sa foi.

Nous sommes les témoins du Christ ; chacune de nos vies est une histoire sainte destinée à être bienheureuse ; cette année 2020 sera sainte et bienheureuse si chacun est capable, dans un 1 an, de dire ce que Dieu a fait dans sa vie en cette nouvelle année.

Abbé Thierry Porral +

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *